Iront ils jusqu'au bout ?

Un nouveau délire de nos chers politiques (ils appellent cela un idée) ! Taxer l'email et les SMS Cette fabuleuse idée émane d'un député Européen Français M.Alain Lamassoure
Un extrait de l'article paru sur 01Net:

« Il faut réfléchir à une taxe sur les SMS et les e-mails pour financer l'Europe » Taxer les courriers électroniques et les SMS pour financer le budget européen : le débat est aujourd'hui lancé par Alain Lamassoure, député européen et ancien ministre français. Le système, inspiré de la taxe Tobin sur les échanges financiers, serait indolore pour le consommateur final.

Pour consulter l'intégralité de l'article : sur 01net ou neteco, cela vaut le détour

Imaginez, vous qui utilisez périodiquement l'emailing, l'email marketing pour informer votre clientèle, communiquer, inviter... le coût supplémentaire que cela pourrait engendrer pour votre entité (que vous soyez une entreprise ou une association ou autre).
Cette taxe serait une mine d'or pour l'état Français ! et nous serions une fois de plus les dindons de la farce. Heureusement , ce n'est encore qu'une idée, un débat ou peut être tout simplement un coup de pub !!! (A suivre).

 

Emailing: La CNIL Rappelle à l'ordre les partis politiques

Un article intéressant dans 01net qui démontre que la LCEN laisse à ce jour un vide juridique et que l'achat d'adresses email qualifiées demeure un sujet difficile. La CNIL a en effet débuté une concertation avec les partis politiques Français (le 9 Mail) visant à leur rappeler certaines règles de conduite sur l'utilisation de l'emailing comme moyen de communication (suite aux campagnes d'emailing ayant fait grand bruit ces derniers termps). Quelques extraits de l'article:

Dans ce dossier, le problème principal est celui d'un vide juridique. La Loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN), en vigueur depuis l'été 2004, encadre seulement la prospection commerciale des courriels, pas celle à vocation politique, religieuse ou associative. Ce dont les parlementaires avaient parfaitement conscience à l'époque des débats... La raison : la LCEN transposait une directive européenne sur le commerce électronique. la Cnil préconise que les partis s'alignent sur la réglementation de la prospection commerciale

Quant à l'opération de l'UMP, qui servait de point de départ à cette réunion, une instruction de la Cnil est toujours en cours contre l'un des prestataires qui a fourni des fichiers d'adresses. Si la Commission considère qu'un parti est responsable de la campagne d'e-mailing, elle estime que l'UMP, lui, a respecté ses obligations. Il a informé ses prestataires qu'il leur fallait observer les règles de la loi informatique et libertés de janvier 1978 et il n'a jamais été en possession des adresses. « La Cnil a quand même reproché à l'UMP d'avoir constitué un fichier de personnes qui ne souhaitaient plus recevoir un courrier de sa part. Ce qui revient à constituer un fichier d'opposants », note-t-on au parti socialiste.

Pour consulter l'article dans son intégralité, c'est ICI

Que penser de tout ceci !

  • Qu'une fois de plus, nos politiques ne sont pas responsables (mouais !!!)
  • Une multitude de prestataires proposent des adresses soient disant qualifiées mais sur le nombre, combien nous disent la vérité ? D'ou sortent ces adresses quand on voit que des centaines de milliers d'adresses sont proposées?
  • Il est impératif de respecter la volonté des internautes ne souhaitant plus être sollicité pas vos campagnes (mention légale de désabonnement).
  • L'emailing utilisé à bonne essient s'avère efficace et dans le cas contraire fait tout de même du bruit !
 

La difficulté de lister les solutions d'emailing du marché !

Je ne voudrais pas me trouver à la place d'une personne cherchant à lister les solutions d'emailing existantes sur le marché !!!

Avez vous essayé de taper les expressions "emailing" ou "logiciel emailing" sous Google et autres moteurs de recherches ? On trouve maintenant plus de loueurs de fichiers, d'agences de marketing qui proposent soit disant des millions d'adresses qualifiées et une prestation clef en main que des éditeurs de solutions d'emailing logicielles ou hébergées. Tiens, au passage, si vous avez essayé les bases de données déclarées "opt in !" des loueurs, n'hésitez pas à nous tenir informé de la pertinence de ces dernières. Et pour l'internaute recherchant une solution d'emailing, Courage, persévérez.