AOL face à l'emailing : Argent et morale !

On le savait déjà, router une campagne d'emailing avec des destinataires utilisant les services d'AOL ressemble à une galère !
AOL a eu la "superbe idée" de vouloir instaurer une taxe (pour les entreprises bien sur) et en contrepartie, Miracle, le mail peut être acheminé auprès de leurs abonnés (tu payes pas , c'est spam, tu payes, c'est un mail professionnel et sérieux, plus un spam si j'ai bien compris!).

Extrait de l'article paru dans le JDN le 6 Mars 2006

La décision d'AOL d'appliquer une taxe sur les e-mailings envoyés par les entreprises aux abonnés d'AOL, en contrepartie d'un service leur permettant d'assurer que ces e-mails ne soient pas considérés comme du spam, a fait couler beaucoup d'encre. Les associations humanitaires, notamment, se sont plaint auprès du fournisseur d'accès, qui a finalement choisi d'exempter les organisations à but non lucratif de cette taxe. Le service d'accréditation des e-mails leur sera même fourni gratuitement.....

Pour consulter l'article du JDN dans sa globalité : c'est ici

Cher AOL, les utilisateurs de l'emailing ne sont pas tous des spécialistes du Spam et routent des campagnes d'emailing sérieuses, certains ont des clients chez vous !!!
Dossier à suivre...

 

L'année de l'emailing : 2005 ou 2006 ?

Nous avons vu sur www.dot-marketing.net que les investissements emailing avaient progressé de 20% en 2005, c'est sûrement dû au fait que les 95% des Français ont accès à Internet (et donc une adresse mail) et que 40% ont un accès permanant à leur domicile.
L'emailing devient donc un très bon moyen d'informer, peu couteux et c'est tant mieux.

Notre sentiment est que l'année 2006 verra cette tendance continuer à augmenter, l'emailing étant de plus en plus utiliser pour prospecter, informer mais également pour les tâches plus courantes comme envoyer des factures mensuelles...

 

Routage emailing : mon fournisseur d'accès coupe ma ligne temporairement sur des envois massifs !

Pour router une campagne d'emailing, il faut impérativement un serveur SMTP qui expédie vos mails auprès des destinataires.
Les solutions existantes :

  • Le serveur smtp du fournisseur d'accès,
  • Votre propre passerelle de messagerie (serveur smtp),
  • Un service externe (solution hébergée ASP).

Il ne se passe pas une semaine sans que l'on nous appelle pour nous signifier : Mon fournisseur d'accès me suspend temporairement ma ligne quand je route une campagne avec plus de xxx mails consécutifs, Pourquoi ? Que faire ?

Déjà, il faut comprendre que vous utilisez les ressources du fournisseur d'accès et donc les "consommez" de manière importante si vous routez de grosses campagnes. Ramenez cela au nombre potentiel d'utilisateurs de l'emailing et vous trouverez logique que ce dernier limite l'utilisation "massive des envois" au travers de son serveur smtp (lui paye l'architecture, vous seulement un abonnement d'une trentaine d'Euros par mois).
Le nombre max de mails pouvant être émis simultanément ou de manière consécutive sans que le fournisseur coupe la ligne ? Difficile à dire, on a des échos différents de gens de différentes régions avec différents providers. Si vous routez de petites campagnes (qq milliers d'adresses), utilisez un cadencement pour faire des pauses tous les x mails (si votre logiciel n'a pas cette option intégrée, il va falloir cliquer sur pause). Se pose alors le problème du temps (je suis pressé, l'annonce est importante, c'est pour tout de suite !!!).

C'est dommage puisque qu'il ne faut qu'une demi journée max pour créer une passerelle de messagerie réspectant toutes les RFC (bureau de poste, serveur SMTP) et ainsi vous libérer des contraintes du fournisseur d'accès. Il vous suffit de disposer d'une simple machine (aucune performance particulière requise), de monter une distrib Linux par exemple et de configurer un serveur smtp Postfix, Sendmail... et le tour est joué, vous êtes alors indépendant du fournisseur d'accès. Il existe également des softs qui font le boulot mais c'est pas terrible et fréquement bloqué par les antispam (essayez et jugez!).

Oh, je sens que certains toussent ! (cela devient technique, c'est trop compliqué...)
Alors pas de panique, on va se dévouer et sous quelques temps, on vous expliquera de manière plus précise comment faire et vous noterez que ce n'est pas la mer à boire.

Denière solution : utiliser une solution ASP mais là, faut sortir le chéquier mensuellement (abonnement, nb de mails sortis...).

A vous de choisir.